CEGENCEB CEGENCEB

Mariage de Louis-Amaury-Jacques ONFRAY
Avec Marie MOLÉ

Référence DM-001

Nous soussignants Maître Jean-François ONFRAY, nottaire et procureur de plusieurs juridictions, demeurant au lieu de la Noë-Gruelle, paroisse de Langourla, frère consanguin de Messire Louis-Amaury-Joseph-Jacques ONFRAY, bachelier en droit, fils de noble maître François ONFRAY avocat à la cour et de dame Elisabeth RUELLO son épouse, émancipé sous l'authorité de Messire Amaury-Joseph-Pierre du ROCHER chevalier seigneur de Beauregard demeurant à son château de Coiscart, paroisse de Plénée, évéché de St-Brieuc ; Jan-Baptiste LELIE mari de Delle Perine ONFRAY soeur germaine du feu sieur ONFRAY père du dit mineur ; Pierre ORFEVRE mari de Delle Judith ONFRAY aussi soeur germaine du dit sieur ; Jean-Baptiste ONFRAY ; Pierre ONFRAY, maître Pierre de VILLANTAY nottaire et procureur au siège de la baronnie de Vitré, tous parents paternels du dit sieur ONFRAY du Plessis du premier, second et tiers degré, demeurant séparément en la ville de Vitré

Et

Maître Thomas RUELLO, sieur de la Ville-Cocatrie, frère consanguin de la mère du dit mineur, François RUELLO sieur de la Reignerais cousin germain de la feue Dame RUELLO, Messire Thomas-Claude de la VILLE-GONTIER, chef de nom et armes, seigneur de la Ville-Rioux, de la Ville-Deré et autres lieux, Messire Joseph-Mathurin de la VILLE-GONTIER, seigneur de la Boulais, les Fontenay, le Verger et autres lieux, Messire Pierre LE CHAUFF, chevallier de l'Ordre de St-Louis, Lieutenant en pied au Régiment de la Reine et Noble maître Jacques-Bertrand BAGOT, avocat à la cour, tous parents au tiers degré de la feue mère du mineur, tous demeurant séparément en la Ville de Merdrignac, évéché de St-Malo, ayant appris que le dit Messire ONFRAY du Plessis, mineur, recherche en mariage la personne de demoiselle Marie- ? MOLÉ fille majeure de Me Charles-Jan MOLÉ, sieur de Grand-Maison, doyen des Nottaires et procureurs généraux au Parlement de ? duché de ?, pairie de France et de Dame Charlotte-Marie BOULAY, que la ditte recherche est avantageuse pour le dit mineur mais en raison de l'âge l'avis et acquiescement de ses proches parents tant paternels que maternels est nécessaire pour contracter mariage, pour notre consentement nous nous sommes assemblés à ce sujet et après avoir meurement (mûrement) considéré et délibéré ensemble, avons donné unanimement l'avis que la ditte recherche est avantageuse au dit mineur notre parent, en conséquence nous sommes tous d'avis que le mesme mariage soit effectué et préalablement décrété d'authorité de la juridiction du Comté de Porhoët à Josselin à qui la connaissance en appartient et que la célébration en soit faite en fasce de notre mère la Ste Eglise suivant les formes prescrites et pour répéter notre présent avis et consentement en justice nous déclarons nommer pour notre procureur en la juridiction de Josselin Maïtre (prénom effacé) MORICE auquel nous donnons tous pouvoirs et procuration à cet effet, déclarant l'approuver en ce qu'il fera pour ce fait, de tout quoi nous avons passé au château de Langourla ce 27 septembre mil sept cent quatre vingt.

Acte recueilli aux AD 56, série B, juridiction du Porhoët et transcrit par Maurice OREAL le 17.02.2003

Copyright CEGENCEB © 2015 - À propos - Mises à jour